Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les bons plans !
woman-laying-on-her-bed-covering-her-eyes-missed-miscarriage

10 choses à faire pour éviter une fausse couche

Sommaire

Environ 15% des femmes enceintes vivent une fausse couche, un chiffre souvent sous-estimé car de nombreuses pertes précoces ne sont pas diagnostiquées. Bien que la majorité des fausses couches en début de grossesse soient dues à des anomalies chromosomiques aléatoires (jusqu’à 70% avant 20 semaines), d’autres facteurs peuvent influencer ce risque.

L’âge avancé, l’obésité et certaines pathologies chroniques comme le diabète, des troubles thyroïdiens ou l’hypertension augmentent les chances de fausse couche. Si ces éléments échappent à notre contrôle, d’autres mesures simples permettent de réduire les risques et d’améliorer vos chances de vivre une grossesse en bonne santé.

Laver ses mains régulièrement est un geste simple mais crucial pour prévenir les infections et réduire le risque de fausse couche, de mortinaissance ou de décès du nourrisson. En effet, de nombreuses infections virales ou bactériennes peuvent être transmises par contact direct avec des personnes malades ou des surfaces contaminées.

Voici quelques conseils pour une bonne hygiène des mains :

  • Lavez-vous les mains fréquemment avec de l’eau et du savon, surtout après être allé aux toilettes, avant de manger et après avoir été en contact avec des personnes malades.
  • Frottez vos mains vigoureusement pendant au moins 20 secondes, en insistant sur le dos des mains, entre les doigts et sous les ongles.
  • Si vous n’avez pas accès à l’eau et au savon, utilisez un gel hydroalcoolique.
  • Évitez de toucher votre visage, vos yeux, votre nez et votre bouche avec des mains non lavées.

Le tabagisme est un fléau pour la santé, et ses méfaits se font sentir dès la naissance. En effet, fumer pendant la grossesse augmente considérablement le risque de fausse couche, de naissance prématurée, de faible poids de naissance et de mort subite du nourrisson.

Pourquoi arrêter de fumer est-il si important pour éviter une fausse couche ?

  • La fumée de cigarette contient plus de 7 000 substances chimiques, dont plus de 70 sont cancérigènes.
  • Ces substances toxiques traversent le placenta et atteignent le fœtus, perturbant son développement et sa croissance.
  • Le monoxyde de carbone présent dans la fumée de cigarette réduit l’apport d’oxygène au fœtus, ce qui peut entraîner une fausse couche.
  • La nicotine affecte la circulation sanguine et peut provoquer des décollements placentaires, une cause fréquente de fausse couche.

Arrêter de fumer n’est jamais facile, mais il est crucial pour la santé de votre bébé et la vôtre.

La listeria, une bactérie présente dans certains aliments, peut causer de graves infections chez la femme enceinte et mettre en danger son bébé.

Adoptez ces gestes simples pour minimiser les risques :

  • Lavez-vous les mains vigoureusement après être allée aux toilettes et avant de manipuler des aliments.
  • Cuisez les viandes à cœur et évitez les charcuteries crues.
  • Consommez les produits laitiers pasteurisés et évitez les fromages à pâte molle.
  • Lavez les fruits et légumes crus avant de les consommer.
  • Conservez les aliments au réfrigérateur et jetez les produits périmés.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Malgré les craintes de certaines femmes concernant un lien possible entre le vaccin antigrippal et les fausses couches, les études ne montrent aucun risque de fausse couche après avoir reçu le vaccin. C’est une mesure sécuritaire, peu importe le stade de la grossesse.

Il est crucial de souligner que les femmes enceintes qui attrapent la grippe sont exposées à un risque élevé, notamment face à la souche H1N1, qui peut être plus dangereuse pour elles que pour la population générale.

Concernant le Covid-19, les effets de l’infection pendant la grossesse, tant sur la mère que sur le fœtus, demeurent encore inconnus et font l’objet d’une évaluation continue.

En outre, il est important de noter que des fièvres élevées pendant la grossesse sont associées à des risques d’anomalies du tube neural. Ainsi, prendre des mesures préventives telles que la vaccination antigrippale peut contribuer à protéger à la fois la mère et le bébé à naître.

Pour éviter les risques de fausse couche, envisagez de perdre du poids avant de concevoir. Tout comme le tabagisme, l’obésité est étroitement liée à de nombreux problèmes de santé, notamment un risque accru de maladies cardiaques, de diabète et de certains types de cancer, ainsi que des complications potentielles lors de la grossesse telles que la naissance prématurée, la prééclampsie et le diabète gestationnel.

Bien que toutes les raisons de cette corrélation entre l’obésité et la perte de grossesse ne soient pas encore entièrement comprises, les études menées à travers le monde convergent vers des conclusions similaires : les femmes obèses ont un risque nettement plus élevé de perdre leur bébé.

Il est essentiel de discuter de tout régime envisagé avec un médecin. Surtout pendant la grossesse, les conseils d’experts peuvent jouer un rôle déterminant pour votre santé et votre capacité à atteindre un poids plus sain, favorisant ainsi une grossesse plus sûre et plus saine.

Pour éviter les risques de fausse couche, une alimentation équilibrée revêt une importance capitale, même pour celles qui ne cherchent pas à perdre du poids. Des études ont démontré qu’une alimentation riche en fruits, légumes et céréales complètes peut réduire les complications potentielles de la grossesse.

Par exemple, une recherche menée en 2011 par l’université de Stanford a révélé qu’en suivant un tel régime alimentaire, les femmes réduisaient de moitié les risques d’avoir un bébé atteint d’anencéphalie. De plus, une alimentation saine est bénéfique pour maintenir un poids adéquat et un contrôle optimal de la glycémie chez les femmes diabétiques.

Pour prévenir les risques de fausse couche, démarrez les soins prénataux rapidement. Un bilan médical peut détecter des complications potentielles telles que l’hypertension, le diabète gestationnel ou des infections, essentielles à traiter. Consultez régulièrement votre médecin pour suivre ses recommandations, y compris concernant les vitamines prénatales riches en acide folique, crucial pour prévenir les anomalies du tube neural chez le bébé. Agir dès le début de la grossesse garantit un suivi optimal de votre santé et réduit les risques pour vous et votre enfant.

Pour éviter les risques de fausse couche, même les femmes enceintes ou essayant de l’être devraient opter pour des rapports sexuels protégés. Bien que cela puisse sembler étrange, les infections sexuellement transmissibles (IST) telles que la chlamydia ou la syphilis peuvent entraîner des complications graves telles que des fausses couches, des mortinaissances, des décès néonatals, des stérilités et des grossesses extra-utérines.

Étant donné que toute personne sexuellement active est exposée au risque d’IST, il est important de se faire dépister, surtout si vous envisagez une grossesse. Même avant de commencer à essayer de concevoir, un dépistage des IST peut être crucial pour prévenir les complications potentielles et assurer une grossesse en meilleure santé.

Pour réduire les risques de fausse couche, il est recommandé d’éviter totalement la consommation d’alcool pendant la grossesse. Outre le risque bien connu du syndrome d’alcoolisme fœtal, une consommation régulière ou excessive d’alcool peut également accroître le risque de fausse couche ou de mortinatalité.

Bien que d’autres pays aient des recommandations différentes quant à la quantité d’alcool considérée comme sûre pendant la grossesse, aucune quantité minimale sûre n’a été établie. Ainsi, s’abstenir totalement de boire de l’alcool pendant la grossesse est la recommandation la plus prudente. Si vous êtes une consommatrice régulière d’alcool ou si vous avez des difficultés à arrêter de boire, il est essentiel d’en parler à un professionnel de la santé pour obtenir de l’aide et des conseils adaptés.

Mamania magazine n’utilise que des sources de haute qualité, y compris des études évaluées par des pairs, pour étayer les faits contenus dans ses articles. 

Partager sur :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit

Pour aller plus loin

No more posts to show